Urbaser Environnement devient le nouvel exploitant de l’UVE du Syndicat Valor Béarn

Le 19 février, les élus du Syndicat Valor Béarn ont décidé de confier, à Urbaser Environnement, l’exploitation et la réalisation de travaux de modernisation de l’Unité de Valorisation Energétique de Lescar dans le cadre d’une Délégation de Service Public d’une durée de 20 ans. Le montant total de ce contrat s’établit à 225 millions d’euros, dont 56 millions d’euros de travaux.

Urbaser Environnement devient le nouvel exploitant de l' Unité de Valorisation Energétique de Lescar
Vue d'ensemble de l'Unité de Lescar ©Camborde Architectes

Ce 1er juillet 2020 à 00h00, la société Béarn Urbaser Energie, filiale d’Urbaser Environnement, a repris l’exploitation de l’UVE de Lescar.

Afin de faire évoluer l’installation avec les meilleures technologies disponibles répondant aux exigences environnementales les plus strictes et d’en faire un modèle de transition énergétique, Urbaser Environnement a fait le choix de réaliser des travaux d’envergure dans les 3 premières années du contrat qui portent essentiellement sur :

  • Le remplacement dans son intégralité d’une des 2 lignes de valorisation énergétique ;
  • La modernisation de la seconde ligne ;
  • L’installation d’un nouveau groupe turbo-alternateur à haute production d’énergie ;
  • L’optimisation de la plate-forme de gestion des mâchefers ;
  • La création d’un circuit de visite avec parcours pédagogique. 

Les travaux, programmés pour l’essentiel sur 2 ans, entraîneront une refonte en profondeur des installations et auront un impact significatif sur l’amélioration des performances de l’unité de traitement.

Dès 2023, cette unité deviendra, avec un taux de performance énergétique supérieur à 95 %, l’une des plus performantes de France et bénéficiera d’un taux de TGAP réduit.

Un taux de performance énergétique supérieur à 95 %

Au terme des travaux, cette unité pourra traiter jusqu’à 85 000 tonnes par an de déchets, dont 65 000 tonnes de déchets ménagers apportés par les collectivités adhérentes à Valor Béarn. Elle sera en mesure de produire 40 000 MWh/an d’électricité et 62 000 MWh/an de chaleur.

En utilisant une partie de l’énergie produite par l’installation sous forme de vapeur pour chauffer l’eau du futur réseau de chaleur de l’Agglomération Paloise, la valorisation des déchets du territoire permettra d’alimenter 9 000 équivalents logements en chauffage et eau chaude sanitaire.

En 2023, l’usine de Valor Béarn sera reconnue « installation nouvelle génération à très haute performance énergétique ».
Le nouveau bâtiment administratif deviendra la figure de proue de ce nouvel ensemble modernisé, tout en conservant le caractère industriel clairement assumé par le maintien en « outdoor » des principaux équipements des deux lignes de valorisation énergétique.
Le circuit de visite, qui intégrera une salle pédagogique dans le bâtiment administratif, permettra l’accueil du public, avec une capacité d’environ 30 personnes.
De ce bâtiment, les visiteurs accéderont directement à la salle de commande de l’usine via une passerelle assurant une vue directe sur les équipements du process.

Le groupement d’entreprises qui réalisera les travaux est composé des entités suivantes :

  • La société d’ingénierie espagnole TSK qui sera en charge de la construction et la maîtrise d’oeuvre générale de l’opération ;
  • L’entreprise Bernadet Construction qui sera en charge de la réalisation des travaux de génie-civil et de bâtiments ;
  • Le cabinet d’architecture Camborde pour l’intégration architecturale et paysagère ;
  • Le cabinet d’ingénierie français Naldeo en charge des travaux sur le circuit vapeur.